Ecologie sensorielle

Ecologie sensorielle (ECOSENS)


Volume horaire : 20h  
Semestre : S2  
ECTS : 6 ECTS  
Pre-requis : aucun  
Mode de validation : travail individuel ou en petit groupe sur projet  
Langue : Français et Anglais  
Cours du soir – mercredi 16h-18h Salle Berthier (code C2468)
Responsable : Christian Lorenzi

 

Descriptif

L’écologie scientifique s’est principalement focalisée sur les échanges de matière et d’énergie. L’écologie dite « sensorielle » prend une perspective différente en se focalisant sur l’acquisition d’informations et la manière dont les organismes vivants répondent à ces informations sensorielles pour organiser leurs interactions avec leur environnement terrestre ou marin. Von Uexkull (1921) est le premier tenant de l’écologie sensorielle à souligner le caractère unique des mondes sensoriels dans lesquels vivent les différents organismes vivants et, par conséquent, à reconnaître la nécessité d’identifier les caractéristiques particulières de l’environnement pertinentes pour chaque espèce. Ces informations sensorielles s’avèrent cruciales lorsqu’il s’agit de comprendre comment les organismes vivants répondent aux changements environnementaux rapides causés par l’homme. L’écologie sensorielle peut alors être utilisée comme un outil dans les stratégies de conservation et de gestion permettant de comprendre comment certaines espèces réagissent à ces changements environnementaux rapides et comment les impacts négatifs de ces changements peuvent être atténués.  
Cet enseignement se situe à l’interface des neurosciences, de la psychologie expérimentale, de la philosophie, de l’éthologie et de l‘écologie. Il vise à familiariser étudiants scientifiques et littéraires de niveau L3, M1 et M2 aux notions fondamentales de l’écologie sensorielle. L’enseignement débute par une présentation de la diversité des "mondes sensoriels" visuels, auditifs, tactiles et chimiques des mammifères, oiseaux, amphibiens et insectes, enrichie par une problématisation et analyse philosophique des questions et concepts de l’écologie sensorielle. Il se prolonge par une présentation des enjeux écologiques liées à la pollution acoustique, visuelle et chimique des habitats et aux "pièges écologiques". Cet enseignement se termine par une réflexion sur l’expérience esthétique de la nature. 

 

Références : 
DM Dominoni, W Halfwerk, E Baird, RT Buxton, E Fernández-Juricic, et al. (2020). Why conservation biology can benefit from sensory ecology. Nature Ecology & Evolution 4 (4), 502-511

Contact

CERES

■ Adresse postale
CERES
École Normale supérieure
45 rue d’Ulm
F-75230 Paris cedex 05

■ Direction
Alessandra Giannini, Marc Fleurbaey

■  Reponsable pédagogique

2022-2023 : Marine Fauche : marine.fauche[at]cefe.cnrs.fr

2020-22 : Gaëlle Ronsin - gaelle.ronsin[at]gmail.com

■ Administration
Ouissem Trabelsi et Micheline Rialet

Plan